Mirage – Douglas Kennedy

image1(12)

S’il y a un auteur dont j’ai tout lu c’est bien lui. Je vous en ai régulièrement parlé, Douglas Kennedy c’est mon chouchou. Mon auteur preum’s de chez preum’s, celui qui ne me déçoit jamais.

Celui qui me donne « envie de vivre ma vie ».

Et comme tous les ans, il était au Salon du livre.

J’ai dit à Chouchou : « J’te préviens, j’ai une priorité, c’est Douglas, quitte à me battre comme une pétasse un premier jour de soldes, je ferai le pied de grue devant le stand. Et si je ne dois repartir qu’avec une seule dédicace de tout le salon ce sera la sienne. »

tumblr_inline_mnihannACr1qz4rgp

On est arrivés devant le stand de la librairie Mollat et il y avait juste une dame toute timide qui attendait devant nous. Une heure d’attente (j’te raconte pas l’état de mon dos) et voilà Douglas qui arrive. Oui Douglas. On se connaît Douglas et moi maintenant qu’on s’est parlé. Enfin… qu’il m’A parlé. Parce que tu vois, moi, j’ai fait ma groupie de base.

J’ai a peine pu articuler autre chose que bonjour, Stéphanie, merci beaucoup, au revoir.

Autant te dire lecteur, que Chouchou se faisait pipi dessus de rire tellement il n’est pas habitué à me voir comme ça. Surtout qu’une heure avant j’étais limite à claquer la bise à Romain Puertolas quoi. Moi, impressionnée ? GENRE.

vtfgiphy

Enfin bref. Le jour de mon anniversaire Douglas Kennedy m’a dédicacé son dernier livre et c’était PARFAIT. J’avais envie de faire des cœurs avec les doigts.

  • De quoi ça parle ?

Robyn est experte-comptable. Et tout le monde le sait, les comptables c’est top délire méga groove. Mais Robyn a un petit côté déglingo Il y a 3 ans, elle a épousé Paul, un artiste de 18 ans son aîné. Artiste cigale qui dépense à tout de bras et beaucoup plus qu’il ne le peut.

Mais Paul vend du rêve et Robyn pardonne ses incartades financières en sortant le chéquier.

20b0

C’est après une énième crise de ce genre qu’ils décident de passer un mois au Maroc, à Essaouira, ville dans laquelle Paul a enseigné les beaux-arts plus de 20 ans avant.

Sur place, Robyn se perfectionne en français, Paul retrouve la flamme créatrice et surtout ils se consacrent à leur projet : avoir un enfant. Robyn a 40 ans et son horloge commence sérieusement à sonner.

Et puis un matin, elle découvre que sa relation est basée sur un mensonge.

pgiphy

Fidèle à elle même, et en bonne experte comptable, Robyn prépare son plan B, elle s’organise pour retomber immédiatement sur ses pieds et prendre le problème à bras le corps.

Sauf que Paul disparaît. Dans des conditions plus que louches et Robyn se retrouve soupçonnée d’être impliquée dans la disparition de son mari.

Elle part à sa recherche, et elle ne va pas être déçue du voyage.

  • Ce que j’en ai pensé.

Sérieusement, on parle d’un livre de Douglas Kennedy là ! Forcément, que j’ai aimé !

Bon en ce moment, j’ai l’impression que je ne lis que des livres qui résonnent particulièrement avec ma vie. La semaine dernière, je vous parlais de Dieu me déteste, et à quel point ce livre résonnait en moi. Quand je l’ai fini je me suis dit «  ah chic, un Douglas Kennedy, au moins je risque pas de raviver les mauvais souvenirs »

MWAHAHAHHAHAHHA.

Le tout c’était d’y croire. Sachez que ce livre traite avant tout de mensonge. Mais pas de mensonge du genre « mais non t’es pas grosse». Non. Le genre de mensonge que quand tu le découvres, tout s’effondre autour de toi. REELLEMENT.

giplhy

Parce que oui, ça existe et pas que dans les films.

Des trucs tellement gros que si tu n’es pas dedans, tu ne peux pas y croire.

Et seuls les gens qui ne l’ont pas vécu peuvent se permettre de te dire que tu étais bien naïve, que c’est de ta faute si tu t’es faite avoir, blablabla.

giphmpy

Et bien le sujet de fond de ce livre c’est ça. Le mensonge dévastateur, qui détruit ta vie. Le mensonge de trop, tellement énorme que tu ne peux plus choisir de ne plus voir.

C’est là que Douglas Kennedy est vraiment bon. Non seulement il se met dans la peau d’une femme comme personne, mais en plus il sait décrire cette putain de sensation, cette baffe dans la gueule puissance 10 000 que tu te prends sans préavis quand tu découvres la vérité.

gipghy

Alors peut-être qu’à la lecture du livre tu te diras « ouais mais nan mais attends, elle est trop conne aussi, moi jamais on me fait ça, j’lui démoli la tronche et je rentre chez moi. Bas la race du bâtard ».

Hum. Tu peux te dire ça. C’est normal, c’est ce qu’on se dirait tous. Ben attends. Attends d’être confronté à la vraie tromperie, au vrai fils de pute qui se fout de ta gueule depuis le départ. Ben non, dans la vraie vie, tu rentres pas chez toi. OK tu lui démoli la tronche, mais après tu restes pour recoller les morceaux.

Et c’est que bien après que tu te casses. Une fois que tu n’as vraiment plus le choix ou une fois que quelqu’un t’as mis le nez dans le caca.

Bref, Douglas est dans le vrai. Et pas seulement dans les relations humaines mais aussi dans ses descriptions.

Il te décrit tellement bien le truc que t’as l’impression d’être à Marrakech en plein mois d’aout. T’as les fringues qui te collent à la peau, tu te promènes dans le souk et t’as envie de béger tellement ça pue et t’as envie de te péter le bide tellement ça sent bon aussi.

Enfin voilà quoi. Je pourrai en parler pendant des heures et des heures, mais là, tu vois, j’ai fais des cartons pour mon déménagement, et la il est grand temps de voir comment ça se passe à Hyrule.

Sur ce, je monte sur Epona, et j’te dis à la semaine prochaine !

gipmpjhy——————————–

Douglas Kennedy, Mirage – 2015

Belfond, 426 pages

A acheter ici

——————————-

Pages du jour correspondantes :

11202594_584357915050140_5690513397016327507_n 12998729_600167013469230_3508746720366206272_n 13001084_600571176762147_6334056731227998805_n 13055505_601565163329415_109154543566841079_n 13062496_600958030056795_8676979174265420577_n 13076686_601360440016554_3095703071880664679_n

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature étrangère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s