SI NOËL ETAIT….

IMG_1592

 

Il y a quelques temps ma hum d’amour m’a envoyé un message pour me demander si elle pouvait me tagguer pour un article qui n’avait rien à voir avec la littérature.

J’ai bien évidemment accepté parce que je n’aime pas que les livres, j’aime les licornes aussi.

 

Et noël.

 

J’adore Noël.

J’adore les sapins de Noël, les décos de Noël, les lumières de Noël , les chants de Noël…

J’adore les cadeaux, j’adore les odeurs, j’adore la bouffe, j’adore le froid, les lutins, les crèches. J’ADORE NOEL BORDEL.

Oui.

Mais j’aime pas les repas de famille. Je dirai même plus, je n’aime pas la famille.

A l’heure ou je vous écrit, je suis dans la voiture de retour de Bretagne ou j’ai du venir en urgence parce que ma mère à eu un soucis cardiaque. A peine je l’avais vue à l’hôpital après son opération, vivante et en relativement bon état que j’étais presque à dire à Chouchou, allez, c’est bon, on rentre à la maison, on a le sapin à faire.

(Euh… oui cette chronique a été écrite il y a bien deux semaines facile. Je sais je suis un poil à la bourre)

Enfin bref, forcément, quand Ema m’a dit qu’il s’agissait d’un tag sur Noël, j’ai frétillé comme un merlu dans un filet.

tumblr_my6v679nxB1r3gb3zo1_400

Alors accroche toi bien lecteur, voici ma participation à Si Noël était :

 

  •  Un parfum

 

J’ai bien envie de vous dire le sapin. Mais ce serait faux. On n’avait pas de vrai sapin. Trop chiant les aiguilles et pas le temps d’aller en acheter un tous les ans.

Je vais pas vous mentir, pour moi Noël c’est l’odeur de la poussière. L’odeur du grenier immense de mon père antiquaire dans lequel on rangeait les décos. Il fallait se plier en deux et chercher pendant des heures les cartons au milieu des statues, armoires, fauteuils, livres et autres objets du stock. Le grenier faisait 100 m2. Et était rempli du sol au plafond de rayonnages plein de tous les objets possibles et imaginables.

On pouvait à peine marcher.

Noël, C’est aussi l’odeur de la dinde ultra sèche de ma grand-mère et l’odeur du van houten qu’elle nous faisait à 16h00 quand je venais décorer le sapin chez elle avec mes cousines. Et c’est aussi l’odeur du fromage cuit. Ouais, nous à Noël on mangeait de la raclette. Donc Noël, pour moi, c’est aussi une odeur de pieds atroce le lendemain matin.

 

Glamour un jour, Glamour toujours.

 

  • Un plat.

 

Oh putain. Noël ne peut pas être UN plat. Non non non. Noël c’est plein de plats. Noël c’est gras. Et le gras c’est la vie !

Chez moi on mange souvent la même chose à Noël. Le 24 et le 25 on mange comme des porcs.

Depuis que je suis grande, le 24 on mange du filet de saumon fumé maison, des langoustines, du homard, du foie gras maison et autres joyeusetés du genre. Quand j’étais petite c’était de la raclette. Mais toujours le même dessert. Une buche au café avec un cœur meringué. Une tuerie. Une tuerie qui ne se fait plus, le pâtissier ayant pris sa retraite il y a deux ans. Depuis on écume toutes les boulangeries pour trouver son remplaçant.

Le 25 on mange soit un poulet fermier tellement gros qu’il ne rentre pas dans le four, soit un roti de bœuf charolais. Bref, à Noël on mange de la qualité, et on mange des valeurs sures. Il est hors de question de foirer le diner de Noël. Et pour moi, un Noël sans ces plats, ce n’est pas un Noël.

tumblr_mxp4d1yybS1s4ip2qo1_500

 

  • Un rêve ?

 

Que tous les enfants dans le monde ai un cadeau et une assiette bien remplie.

 

….

 

MWHAHAHHAHAHHAHAHAH. J’ déconne. Non, c’est sur que c’est bien beau de vouloir que tout le monde soit heureux. Mais comme j’en ai rien a carrer des autres et que je suis une grosse connasse égoïste, mon rêve de Noël c’est que je puisse bouffer encore plus, sans prendre de poids et sans être malade le lendemain. Avoir encore plus de cadeaux. Faire encore plus de cadeaux. Ne pas avoir à faire la vaisselle le lendemain.

Ah et de finir le mois décembre avec un découvert qui ne représente beaucoup moins que mon salaire.

tumblr_nfahteJXzi1rqcxwko1_500

  • Un souhait

 

Ben… euh… Un peu comme au dessus hein. Ou alors avoir un ptit chien. Ou un ptit chat.

Ou un nouvel appartement plus grand pour avoir enfin une vraie bibliothèque.

Ah si. Je sais.

J’aimerai bien fêter Noël à la montagne une fois. Dans un chalet typique, avec de la neige, du chocolat chaud, un feu de cheminé et des gros pulls. Et du fromage. PLEIN DE FROMAGE.

Parce que je suis jamais allée à la montagne. Mais j’veux pas faire de ski hein, j’veux pas me repéter le dos.

 

  •  Un film

tumblr_ny345si2TO1uuyy36o1_500

Ah la la. Les films de Noël !

Enfin les films…. Les téléfilms ! M6 a marqué mon enfance, et mes VHS enregistrables.

J’ai découvert que Chouchou était l’homme de ma vie lors du 1er Noël qu’on a passé ensemble.

Je lui racontais à quel point pour moi Noël c’était les téléfilms de M6 et surtout la Caverne de la Rose d’Or avec Fantagaro. J’étais persuadée d’être le seul être humain sur terre à me souvenir de ça. Et j’ai découvert que non, Chouchou s’en souvenait très bien et qu’il adorait aussi. La même année, je suis tombée sur le coffret DVD de l’intégrale de la Caverne de la Rose d’or. Bien évidemment je l’ai acheté. Je crois que c’était il y a 4 ans, et il me semble qu’on ne l’a toujours pas regardé.

 

Grace à ce tag, j’ai découvert qu’il n’y a pas que pour chouchou et moi que La Caverne de la Rose d’Or est mythique. Pour Ema aussi. Et ca c’est trop cool. Tu les as en DVD ma Hum ?

 

  • Une musique.

tumblr_nh5ieno3wY1qc3ni5o1_500

Quand j’étais toute petite, ma mère nous réveillait le matin de Noël avec son vinyl de Tino Rossi à fond la caisse. On entendait petit papa noël et on déboulait comme des tarés dans le salon pour ouvrir les cadeaux.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, ce n’est pas mon chant de Noël préféré.

Celui que je préfère mais que je n’écoute quasiment jamais c’est Gloria inexcelsis deo.

Je l’ai découvert quand j’étais dans un collège catholique. On avait fait une chorale de Noël et on devait chanter ce chant. C’était mon préféré. Je trouve qu’il envoie plus de pâté que Petit papa Noël.

 

  • Un cadeau inoubliable lorsque tu étais enfant ?

 

Je me souviens de trois cadeaux de petite fille. Le premier c’est Trotti Trotta, le robot chien que tu pouvais promener. Je cassais les couilles de mon père pour avoir un chien. Et quand j’ai vu la pub à la télé, ça été une révélation. Il me fallait Trotti Trotta, ce serait mon chien.

tumblr_neoo89zqKR1rc0yuao1_500

Le deuxième c’est toutou surprise. (Encore une histoire de chien, Chouchou, c’est un signe) C’était une peluche chien qui attendait une portée. Tu découvrais le nombre de chiots que tu pouvais avoir quand tu lui ouvrais le ventre (c’est glauque dis comme ça). Tu pouvais en avoir de deux à six je crois.

Ma mère m’emmenait lui dire bonjour aux galeries Lafayette tous les samedis de décembre.

Le jour de Noël, j’avais ouvert tous mes paquets, mais y’avait pas de toutou surprise. C’est la seule et unique fois que j’ai sentit une énorme déception à Noël, j’ai eu envie de chialer ma race. Et puis mon père m’a dit « hey mais regarde, il te reste un paquet derrière le sapin ».

Et la. Feu d’artifice, chants d’anges, lumière scintillante, hurlements de joie : toutou surprise. Avec 6 chiots. Oui madame. J’ai eu le maximum de chiots. Et je l’ai encore mon toutou surprise. Tout comme mon trotti trotta. Ils sont quelque part dans le grenier de mes parents. J’attends avec impatience le jour ou mon père m’autorisera enfin à aller fouiller dans mes cartons.

 

Le troisième cadeau dont je me souviens c’est ma super Nintendo. C’était la première fois qu’on fêtait Noël sans mon frère, je pense que c’est l’année ou il a quitté la maison, un peu fâché après mes parents. Ma sœur et moi on a eu la super Nintendo avec le bazooka. Ouais trop la classe. Ce qui est étonnant c’est que j’ai aucun souvenir de l’avoir voulu ou d’en avoir vu des pubs. Je me souviens de la scène dans le salon quand on a ouvert.

C’est la que je suis devenue une geekette.

Mais cette scène me file le bourdon quand j’y pense. Déjà parce qu’il y a ma sœur et que je hais ma sœur, et ensuite parce que je sais que cette année là, mes parents ont du faire un prêt pour nous acheter des cadeaux, et faire comme si de rien n’était. Cette année là, les banquiers étaient particulièrement méchants avec mes parents et il me semble même que c’est le dernier Noël qu’on a fait dans la maison. Après on nous a gentiment demandé de vendre et de déménager dans l’appartement qui était au dessus du magasin.

De 400 m2 on est passé à 80. Toutou surprise et Trotti Trotta ont été remisés au grenier et la super Nintendo est restée.

 

  • Une tradition :

tumblr_mzlk8iq3yE1rxa2k2o1_500

Ah là là ! j’adore les traditions de Noël. J’aime en créer. Depuis quelques années je fais des sablés tous les ans pour mes amis. Mais il y a une tradition que j’aime plus que tout : la tradition des cadeaux pourris à l’apéritif.

Ouais. Pourris. On achète ce qu’il y a de pire et on se l’offre. On se marre comme des malades. L’année dernière Lapin m’a offert des gélules pour avoir les pets qui sentent la rose. J’ai eu beau lui dire que je suis une princesse et que je fais des paillettes, personne ne m’a crue. Chouchou lui m’a offert le best off de David Hasselhoff. Que j’ai du écouter en boucle sur le trajet de retour.

 

  • Une gourmandise.

 

Je suis très très difficile pour les chocolats. C’est simple je ne mange que de la top qualité et que du praliné. Je déteste les chocolats Leonidas qui me filent la gerbe, et quand on m’en offre, je lève les yeux au ciel et je dis « oh mais fallait pas, huuuuummm comme j’ai hâte de les manger ». Et je les refourgue à mon gardien

Mais y’a un truc que j’adore, que je pourrai bouffer à m’en rendre malade : les escargots de Lanvin. Alors ce truc là, je kiffe ma race. C’est mon plaisir de Noël.

 

  • Une boisson

tumblr_my035aeRlM1s0mq8ko1_400

Je dirai le chocolat Van Houten de ma grand-mère. Elle nous le préparait quand on faisait le sapin. C’était trop bon.

Mais ça, c’est quand j’étais enfant.

Aujourd’hui c’est le moscato d’asti, j’en boirai des litres.

 

  • Une décoration

tumblr_nybzibLYrW1ulz69fo2_500

Aller. Je vais vous parler d’un traumatisme de l’enfance. J’en ai tellement que je pourrai vous écrire la dessus pendant 10 ans.

A la maison, quand on faisait le sapin, on n’avait pas d’étoile à mettre au sommet. On avait un pic. Vous savez, le truc avec une boule, tout moche.

Et il se trouve que ce machin là, on ne le voit dans aucun film, dans aucune série. Jamais on ne parle de pic au sommet du sapin. On parle toujours d’étoile.

Et mes parents n’ont jamais voulu qu’on achète une étoile. Donc depuis, j’ai en horreur ce putain de pic et j’achète une étoile presque tous les ans.

 

Voila !

C’était ma contribution.

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout.

Et si elles ont envie de participer je nomine à mon tour, La rousse Bouquine et Un bouquin dans la tasse !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A Propos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s