Je t’emmerde Daesh

DSCN3074 lr

Coucou lecteur, tu vas bien ?

Moi ça va. Je suis vivante, en bonne santé et je n’ai pas vu l’horreur.

Je n’ai pas eu à enjamber des cadavres pour sortir d’une salle de concerts que je fréquente souvent.

J’ai pu écouter de la musique sans me faire tirer dans le dos.

J’ai pu boire un verre sans me prendre une balle dans la tête.

Mais j’ai pas pu écrire ma chronique hebdomadaire. Parce que j’ai envie de pleurer depuis deux jours. Parce qu’il y a une phrase qui tourne en boucle dans ma tête : Je t’emmerde Daesh.

Je suis Française, je suis Parisienne d’adoption, je suis le cliché même de la parisienne. Je râle tout le temps, je suis blasée de tout (« nan mais ça va quoi, on a mieux à Paris quoi), j’aide personne dans la rue, je peste contre les touristes qui marchent à deux à l’heure dans le métro, je paye tout plus cher qu’en province et j’en ai rien à foutre. Mais même si je râle tout le temps après toi Paris, je t’aime. J’ai pas envie de vivre loin de toi. J’aime la liberté que tu m’offres de pouvoir boire et manger ce qui me fait envie à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. J’aime que tu m’ouvres les portes de tes musées gratuitement. J’aime ton architecture avec ses milliers de surprises à chaque coin de rue. J’aime la liberté que tu m’offres de pouvoir m’habiller comme je veux, de pouvoir parler comme je veux. J’aime tes nombreuses salles de concert. J’aime le métal, j’aime le rock, j’aime la pop commerciale que tu me permets d’écouter partout : Bercy, la Cigale, la Boule Noire, l’Elysée Montmartre, le Zenith, le Bataclan.

Je t’aime le Bataclan. C’était chez toi mon premier concert. The Gossip. Le concert qui m’a ouvert les yeux.

Je suis souvent venue suer en musique entre tes murs Bataclan. J’ai appris à aimer la bière entre tes murs. Tu fais partie de ma vie Bataclan.

Et je suis pas la seule, hein lecteur ? Toi aussi, si tu es parisien, tu aimes le Bataclan. Et pas que si tu es parisien d’ailleurs. Tout le monde aime le Bataclan.

Tout le monde aime boire un verre en terrasse vendredi soir. Tout le monde aime aller voir son groupe favori en concert.

Je suis parisienne, je suis française, je suis bretonne aussi. Ca signifie trois choses : je suis une chieuse, je suis chauvine, et je suis une tête de con indépendante et libre.

Libre d’ouvrir un blog pour parler des livres que je lis. Livre d’encenser un livre ou de le descendre en flamme, sans qu’on me le reproche.

Parce qu’en plus de tout ce que j’ai cité plus haut, j’aime lire. Et j’aime les gens qui lisent. Mais plus que tout j’aime les gens qui comprennent ce qu’ils lisent.

Pas comme toi espèce de connard de terroriste. Oui toi là, avec la petite bite et le gros fusil. Tu sais pas lire toi. Ou alors tu comprends pas quand tu lis. Certainement parce que tu as la capacité mentale d’un bulot.

Parce que, ce qui est dingue avec toi, c ‘est que non seulement t’as pas d’humour, mais en plus t’es trop con pour réfléchir par toi même. Tu comprends rien à rien.

Non parce que c’est quand même pas compliqué de comprendre ça : Ne détruisez point la vie que Dieu a rendue sacrée.

Tiens, je vais te faciliter le travail, tu peux la trouver dans la sourate «Al Isra» (XVII-33), dans ton joli livre vert. Celui que tu brandis sans le comprendre, sombre connard.

Parce que tu vois, je suis pas musulmane. Je suis pas juive, et je suis pas vraiment chrétienne. Je prétends pas tout savoir. J’ai pas lu le Coran, j’ai pas lu la Torah et la Bible, je me suis endormie dessus.

Et pourtant, je sais que dans ces trois livres, y’a au moins un point commun.

Faut pas tuer. C’est pas bien de tuer. PAS BIEN.

Tu vois, même un gosse de trois ans il comprend qu’il faut pas tuer. Pourquoi pas toi ?

Alors c’est quoi ton problème ? T’as un tout petit kiki et tu veux montrer que tu fais pipi plus loin que tout le monde ? Ou alors ça te fais bander de te mettre une ceinture d’explosif pour faire boum ? (Astuce, joue à la roulette russe, ça fera des vacances à tout le monde). T’as conscience que tu traines dans la boue ta propre religion ? Ah ben non, quelle question ! T’es con !

Bref, tout ça pour te dire que je t’emmerde Daesh.

tumblr_inline_mjukiu9SyJ1qz4rgp

Je t’emmerde toi et tes merdeux de terroristes qui savent pas lire.

531baa32c02c1

Aujourd’hui j’ai envie de faire un câlin à chaque parisien que je croise. Demain je vais prendre la ligne la plus fréquentée d’Europe et j’aurai pas peur que tu mettes une bombe dedans. Je t’emmerde Daesh.

Je t’emmerde tellement que même si je suis incapable de planter un putain de clou dans un putain de mur, j’irai reconstruire le Bataclan toute seule s’il le faut. Juste pour t’emmerder. Juste pour continuer.

Juste parce que vendredi c’était qu’une question de programmation. J’aurai pu y être. Mes potes auraient pu y être. Des potes de potes auraient pu y être. Et des potes de potes de potes y étaient certainement.

J’aurai pu dire à Chouchou, allez viens, on dine dehors ce soir, on va boire un verre. On aurait tous pu être là. Tous.

Alors on va tous penser très fort aux rescapés, aux victimes, aux familles des victimes, aux amis et collègues des victimes. On va penser très fort aux équipes de secours qui gèrent l’horreur depuis de nombreuses heures. On va penser très fort aux forces de l’ordre, qui après avoir vu encore une fois des scènes atroces, ne vont pas compter leurs heures pour nous protéger.

On va penser très fort aux victimes des attentats qui ont eu lieu hors de la France et on va leur faire un câlin par la pensée. Parce que maintenant, nous aussi on sait ce que ça fait. Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Maintenant on va mettre nos avis respectifs de côté, et on va tous s’aimer les uns les autres. On va comprendre qu’il faut qu’on soit unis et qu’on soit tolérants et aimants. Et on va faire en sorte que ça dure plus de deux semaines, pas comme en janvier.  On va s’aimer, on va être libres , on va être intelligents et on va emmerder Daesh.

Et parce je t’emmerde Daesh, parce que tu n’as pas gagné, je continuerai à me bourrer la gueule le vendredi soir, à perdre ma voix dans des concerts de rock, à claquer mon salaire dans des choses dont je n’ai absolument pas besoin. Je t’emmerde et tu ne me feras pas pleurer. Je t’emmerde et la semaine prochaine tu ne m’empêcheras pas d’écrire ma chronique.

Je suis une femme, je suis française, je suis parisienne, je suis bretonne et je t’emmerde Daesh.

Je suis fière comme un coq français et je t’emmerde.

826

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

5 réponses à “Je t’emmerde Daesh

  1. Certainement l’un des plus beaux articles que j’ai lu.

  2. Cet article est terriblement touchant. Et en tant que parisienne d’adoption aussi, je ne peux que plussoyer !

  3. Moi aussi, je suis breton et français. J’aime Paris où j’ai un peu vêcu et qui est pour moi une ville qui rend les gens plus intelligents…et moi aussi, je les emmerde. Merci pour ce beau billet d’humeur.

  4. titi

    je t emmerde daesh va te faire foutre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s