Vacances anglaises – Joseph Connolly

IMG_8711

La semaine dernière je vous avais promis que la chronique de cette semaine serait plus funky. Et ça tombe bien, aujourd’hui je vous parle du troisième livre lu pendant mes dernières vacances : Vacances anglaises.

Et dites vous bien que quand je fais dorer ma graisse sur un transat aux Canaries, je n’ai ABSOLUMENT pas envie de me prendre la truffe avec un livre prise de tronche.

tumblr_mjalakvyRz1rma5ipo1_250

  • De quoi ça parle ?

 Elizabeth est anglaise, pétée de thunes et chic. Mais Elizabeth est copine avec Dotty, anglaise, pas pétée de thunes et plouc.

Elizabeth est également la mère de Katy, adolescente puttasse (mélange de pute et pouffiasse, j’ai pas réussi à me décider), la femme de Howard, le meilleur agent immobilier de la ville et la meilleure amie de Melody, mère célibataire qui a le feu au cul.

Elizabeth veut partir en vacances sur la côte anglaise, dans un hôtel de luxe. Dotty qui refuse qu’Elizabeth passe de meilleures vacances qu’elle, réserve une suite identique, dans le même hôtel, aux mêmes dates.

  • Ce que j’en ai pensé :

MWAHHAHAHAHAHA. Je vous l’ai dit. PAS DE PRISE DE TRUFFE EN VACANCES.

Ben voilà ! C’est un livre à lire au premier degré. Mais pas que. Outre des situations complètement cocasses, où vous allez royalement vous foutre de la gueule des personnages, vous êtes face aux côtés les plus glauques de certaines relations : les difficultés financières, le manque de communication, la jalousie, la violence, l’hypocrisie… Mais l’ambiance générale du livre reste légère. C’est une vraie comédie anglaise.

Je pense que pour chaque personnage, j’ai eu au moins une fois envie de l’étrangler mais aussi de le prendre dans mes bras. Bon. Certains plus que d’autres. Mention spéciale pour Dotty, la femme au foyer qui ne se tirera jamais les doigts du cul pour sauver sa famille de la faillite tumblr_mivqzklDDF1rma5ipo1_500

et big up à Colin l’ado qui a les poils qui poussent et qui est obsédé par les seins.

tumblr_mj0wt2avjj1rma5ipo1_400

Petite note : Michel Blanc a adapté ce livre avec le film « Embrassez qui vous voudrez ». Je n’avais pas spécialement envie de le voir mais maintenant que je sais d’où ça sort, je vais peut être revoir mon jugement.

————————————–

Joseph Connolly – Vacances anglaises, 1998

Le Seuil, 462 pages

A acheter ici

————————————-

Les pages du jour correspondantes :

10152534_446528595499740_2803968132827947873_n 11730_445673612251905_6785586988157360828_n

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Comédie, Littérature étrangère

2 réponses à “Vacances anglaises – Joseph Connolly

  1. Embrassez qui vous voudrez passe justement ce soir sur D8 ! Le livre a l’air sympa en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s