Alabama Song – Gilles Leroy

11085076_936495723068643_555586011_n

Gilles Leroy, je ne le connaissais que pour une lettre ouverte à François Hollande lors des débats sur le mariage gay. Une lettre ouverte que j’avais adorée. (Disponible ici). J’avais bien vu que c’était un écrivain, qu’il avait eu le Goncourt. Mais je n’avais pas poussé ma recherche plus loin.

Lors de ma dernière descente chez Book Off, je suis tombée sur « Alabama Song », un peu par hasard en cherchant le 3ème livre qui me fera avoir une promo (3 livres pour 9 €)

J’ai aimé la couverture : une femme des années 20 qui fume en regardant au loin… J’ai lu la 4ème : « Alabama, 1918. Quand Zelda, « Belle du Sud » rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif ».

Zelda et Scott Fitzgerald…. Zelda et Scott Fitzgerald…. Hum, ça me revient.

Couple mythique des années 20. Oui. C’est ça. Et… ?

Hein ? C’est qui Zelda et Scott Fitzgerald au final ? Ils ont fait quoi ?

Voilà. C’est exactement ce que je me suis demandée quand j’ai relevé la tête de la quatrième de couv’. « Mais putain, Fitzgerald, je devrait savoir ce qu’il a fait quand même, ça me parle bordel ».

Heureusement Google est là pour palier à ma mémoire défaillante ! « Gatsby le magnifique » ? « Benjamin Button » ? C’est lui. VOILAAAAA. Bon ben j’achète.

  • De quoi ça parle ?

Bon je vous ai un peu spoilés dans l’intro… Il s’agit d’une biographie romancée de Zelda Fitzgerald. La femme de Scott Fitzgerald. Le grand Scott Fitzgerald.

Et c’est bien le problème. Femme de. Zelda est elle aussi une artiste à part entière. Mais elle ne vit que dans l’ombre de son talentueux mari. Un mari adulé, souvent fauché et complètement alcoolique. Zelda n’est que son faire-valoir, elle n’est qu’une figure de second plan.

Mais Zelda existe et Zelda se bat pour créer et exister en dehors de Scott. Gilles Leroy la fait parler de sa vie, depuis sa rencontre avec Scott. Elle nous parle à nous… ou à l’un de ses nombreux psychiatres.

  • Ce que j’en ai pensé.

Entre nous, je pense que c’est le roman le plus émouvant que j’ai lu depuis un moment.

Vous avez vraiment l’impression que c’est une femme qui vous parle. Leroy se glisse dans la peau de Zelda avec une immense humilité, et aucun jugement. (Sachez que la gente dame a passé une bonne partie de sa vie en asile).

Zelda nous parle de sa lutte pour exister en dehors de Scott, de son existence plus ou moins ratée, elle qui était promise à un si bel avenir avant lui.

Vous vous attachez à Zelda, vous voyagez dans sa « folie » et pour vous, comme pour elle, elle n’est pas folle. Ce sont les autres qui la croient folle.

C’est un roman qui va vous donner envie d’en savoir plus sur ce fameux couple mythique des années 20, vous allez avoir envie de lire (ou de relire) Gatsby, et bien sur de lire le roman de Zelda.

———————————-

Gilles Leroy, Alabama Song – 2007

Folio – 218 pages.

A acheter ici

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Littérature Française, Romans historiques

3 réponses à “Alabama Song – Gilles Leroy

  1. Et hop, dans la wishlist ! 😉
    Merci pour cette chronique très intéressante et qui fait très envie !

  2. C’est vrai que cette chronique fait très envie, idem, dans la wish list !

  3. Pingback: Gatsby le Magnifique – F. Scott Fitzgerald | Chaton de bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s