Deux fois par semaine – Christine Orban

IMG_7522

 Christine Orban… figure de la littérature mondaine, peu aimée des critiques car mariée à un éditeur, je pense que jamais je n’aurais approché un de ses livres si je ne l’avais pas « rencontrée ».

Il y a quelques années, je travaillais dans une galerie d’art moderne et contemporain. Un samedi, une femme d’environ 45 ans, belle, bien gaulée et très sure d’elle tout en étant douce, est entrée dans la galerie. Tout en elle respirait le fric, et surtout, la bonne cliente à ferrer. J’ai laissé mon boss s’en occuper. Une femme de cet acabit dépense plus facilement son fric face à un homme de son milieu qu’à une gamine de 23 ans. Mais j’ai suivi la conversation. « J’écris des livres ». J’ai tiqué. J’ai écouté. Mon boss n’était pas vraiment un féru de littérature, son beau fils disait même qu’il n’était tout simplement pas cultivé, donc la conversation s’est recentrée sur le tableau qu’il lui présentait et je n’en ai pas su plus.

Quand elle est partie, mon boss est venu me voir:

– Vous connaissez Christine Orban ?

– Non.

– Ah ben c’est elle, elle écrit des livres.

tumblr_mngi8ydbom1rma5ipo1_400Trois jours après, un coursier est venu déposer un exemplaire dédicacé de son dernier ouvrage. Mon boss a trouvé ça égocentrique, a rangé le livre dans sa bibliothèque et n’y a plus touché.

J’ai trouvé dommage à l’époque qu’il ne lui donne même pas une chance. Et pourtant, je ne me suis pas rendue chez le libraire du coin pour acheter un de ses livres.

En revanche, je n’ai pas oublié son nom, j’ai remarqué ses livres quand je tombais dessus à la Fnac mais je n’ai jamais franchi le pas. Sauf il y a trois mois. Chez Book off, il était dans les étagères à 1€. Et je me suis dit que 7 ans après, il était peut-être temps de lui laisser sa chance.

  • De quoi ça parle ?

Deux fois par semaine. De quoi ? du sport ? des pizzas ? du cul ?

Non. Une psychothérapie. Je dirai même plus : une psychothérapie Freudienne.

tumblr_mkohynhSFx1rma5ipo1_400

Voilà. Madame va deux fois par semaine s’allonger chez son psy, qui ne lui parle jamais, pour essayer de comprendre pourquoi elle se sent vide.

Elle est jeune (20 ans) mais presque veuve, son mari à un cancer.

  • Ce que j’en ai pensé.

Bon. Essayez d’imaginer ce qu’est un livre sur l’analyse d’une jeune femme presque veuve avec un psy qui ne parle pas. Chiant ? Oui c’est le mot. C’était chiant. Déjà parce qu’elle ne veut pas parler. Elle nous explique ce qu’il se passe dans sa caboche, mais n’en parle pas à son psy. 500 balles la séance. (Oui en francs, on est en 88). 500 balles pour s’allonger, c’est plus cher qu’une pute. Et en plus elle n’y met pas de la bonne volonté. Elle dit régulièrement dans le livre que l’analyse ne fonctionnera pas sur elle. Ok. Ben change ! Passe chez Jung putain ! Si Freud te plait pas, tente autre chose et essaye d’obtenir un résultat bordel !

Oui je sais, ça marche pas comme ça. Mais que voulez-vous, j’ai un léger côté bourrin.

tumblr_mj8lsds5PB1rma5ipo1_500

Bref, je me suis aussi pas mal demandée si c’était autobiographique ou pas. Parce que bon, 20 ans, mariée à un cancéreux, c’est pas hyper jouasse comme scénario.

Et oui. C’est autobiographique. Du moins le mari malade, le reste je ne sais pas.

Et quand j’ai découvert ça (bien après avoir refermé le livre en me disant mouais, je m’enverrais bien une vodka caramel moi), j’ai été plus indulgente.tumblr_m2yb98C43C1qihztbo1_500

Parce qu’elle perd sa sœur brutalement et que son mari se fait diagnostiquer un cancer incurable juste après son mariage, parce que j’ai perdu mon frère brutalement, et que ma meilleure amie, s’est fait diagnostiquer une leucémie un an après son mariage, j’ai plus facilement compris l’état d’esprit de son personnage. Et donc j’ai été plus indulgente.

Mais pour faire court, si vous êtes à deux doigts de vous jeter sous un RER demain matin, ne lisez pas ça, j’ai pas envie de galérer demain.

tumblr_mjagd7EHiY1rma5ipo1_400

———-

Christine Orban, Deux fois par semaine – 2005

Le livre de poche 186 pages.

A acheter ici

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature Française

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s