Jean-Christophe Grangé – La Forêt des Mânes

photo-3

 

Je ne lis pas beaucoup de thriller ni de policiers. Ce n’est pas que je n’aime pas, mais les cadavres chez moi, c’est comme le chocolat, dès que tu en abuses, tu as envie de gerber.

Du coup, côté policier et thriller, à part Grangé et Vargas je vous avoue que je n’ai pas lu grand chose d’autre. Et c’est à peine si j’ai honte de vous annoncer que je n’ai jamais ouvert un seul livre d’Agatha Christie, et lu uniquement « La Nuit du Renard » de Mary Higgins Clark.

Bref. Tout ça pour vous dire que si vous ne connaissez pas Grangé, sachez qu’en lisant ses livres (ou en regardant les adaptations) vous finirez certainement par vous dire que ce type est un grand malade sanguinaire et vous n’aurez pas envie de rester seul(e) avec lui. C’est simple depuis que j’ai lu « La Ligne noire » je ne peux plus manger de miel sans y penser.

Et n’oubliez pas que c’est quand même de son cerveau que son sortis « Les Rivières Pourpres », « Le Concile de Pierre », « L’empire des Loups » et « Miserere ».

 

De quoi ça parle ?

D’une jeune juge d’instruction aigrie, seule, malheureuse et passionnée par les meurtres sanglants. Son pseudo mec lui pose lapin sur lapin. Désespérée, elle profite d’une affaire pour faire des écoutes illégales dans le cabinet du psychiatre du poseur de lapins.  Au même moment, un de ses collègues est saisi dans le cadre d’un meurtre sanglant dont le macchabé porte des traces de cannibalisme.  (bon appétit bien sur). Connaissant son amour morbide des meurtres sanglants, il lui propose de l’accompagner sur la scène de crime.

« La Forêt des Mânes », est le dernier tome d’une série de trois volumes sensée explorer le mal sous toutes ses formes (« La Ligne Noire », « Le Serment des Limbes »). Vous n’avez pas besoin d’avoir lu  les deux premiers, l’histoire est complètement indépendante.

 

Ce que j’en ai pensé.

Honnêtement, je n’ai pas franchement été emballée. J’ai trouvé la mise en place un peu longuette, et la fin m’a carrément déçue.  Entre temps, une fois qu’on est dedans, c’est glauque à souhait, on tourne les pages de plus en plus vite pour savoir ce qu’il va se passer, qui est le meurtrier… J’ai eu la nausée en lisant les descriptions de scènes de crime, j’ai eu le cœur qui battait la chamade à certains moments… Et puis il y a eu le dénouement… Et la, c’est le drame.

Capilotracté à souhait, on est presque dans l’irréel et je trouve ça plus que dommage. En résumé, ayez l’estomac bien accroché, et faites vous votre propre opinion sur la fin, je ne suis peut-être pas bon juge.

 

Jean-Christophe Grangé – La Forêt des Mânes

Albin Michel – 2009 – 512 pages

A Acheter ici

Le site de l’auteur : http://www.jc-grange.com

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Thriller

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s